• L'étreinte de l' éphémère - extraits

     

    L'étreinte de l' éphémère ~ extraits

     

     

     

    Vol silencieux des oiseaux

    portés par le Flux

     

    Un mince filet de lune

    d’un blanc innocent

    épouse les nuages

     

    Miracle de l’éphémère

    sans prétention

     

    Juste là,

    sous nos yeux,

    en toutes choses

     

    Prodige de l’Être

    auquel le Regard de l’âme

    ne s’émousse pas

     

    ~~~~

     

    Réveil bleuté de lumière

    Une lumière qui semble venir d’un ciel au-delà du ciel

     

    Palais de fleurs et de soleils dans les yeux

    L’instant m’enveloppe d’immobilité

     

    Cieux tissés de fils de soie

    Ombres irisées sur les murs

    Les couleurs palpitent comme des cœurs amoureux

     

    Quiétude ardente

    Comme les extases de l’enfance dans le soleil du printemps

     

    La ville est si paisible

    Tout est à sa place

    Le ballet insouciant des oiseaux

    Le ronron erratique des moteurs

    Les passants affairés

    Le chien qui suit son maître la queue et les oreilles dressés tout à sa joie d’exister

     

    Frontières abolies

    Entre désir et plénitude

    Hier et demain ne m’effleurent pas

     

    La passion d’être brûle mes veines

    Pourtant je suis si légère que je pourrais m’envoler

     

     

    ~~~~

     

     

    Vie 

    Transparence 

    Caresse silencieuse

     

    Intensité d’un invisible sans lequel rien ne peut être vu

    Évidence d’un vide en lequel tout repose

     

    Infiltration subtile

    et totale

    d’une luminescence qui cloue au cœur

     

    Amour 

     

    Aussi loin que le regard se porte

    il n’y a que Regard